Questions/Réponses / J’ai lu votre livre, on m’a parlé de vous… J’hésite à venir vous voir et je vous avoue que c’est juste de savoir que vous êtes non-voyant qui m’arrête.

C’est vrai, je suis aveugle, que puis-je vous dire ? Que j’apprécie votre franchise, que quelques personnes me confient cela, que je le comprends. D’abord interpellés par le handicap, des gens m’expliquent ensuite leur étonnement à constater qu’ils l’avaient complètement oublié après quelques minutes seulement.
Et d’autres, signe que l’histoire de chacun est toujours en cause, m’avouent qu’ils m’ont choisi, eux, justement parce que j’étais aveugle.

En travaillant ensemble, on pourrait comprendre le sens de votre hésitation, mais respectez-vous. Et avec la thérapie en ligne, avec l’échange écrit (si une telle expérience vous intéresse), plus d’aveugle !